Ma vie d'auteur

En savoir plus >

Dans un monde d'images, la couverture des livres revêt une importance cruciale. C'est elle qui va attirer l'oeil du lecteur mais aussi lui donner des informations sur le genre de l'oeuvre. Pour l'auteur, la réalisation de la couverture est une étape difficile car il est question de mettre une image sur les 350 pages qu'il a en tête. Lorsque vous êtes édité, c'est la maison d'édition qui se charge de la couverture. Cependant, alors que de plus en plus d'auteurs se font connaître par l'auto-publication, c'est bien souvent l'écrivain lui-même qui se charge de réaliser sa couverture. 

 

Le Bonheur est publié chez City Editions et la couverture résulte d'un travail commun avec mon éditeur, le résultat de beaucoup d'échanges et de quelques concessions ! Les plus observateurs d'entre vous auront d'ailleurs remarqué que les polices ne sont pas les mêmes entre la version ebook et papier :) 

 

Je vous partage aujourd'hui mes conseils pour faire votre couverture, que vous soyez auto-publié ou que vous souhaitiez partager avec l'éditeur vos idées !

 

"Je colle plein d'images au-dessus de mon bureau qui m'inspirent l'univers du livre"

  • Facebook - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
Convertures et inspiration

"Choisir la couverture d'un livre est une étape aussi cruciale que difficile"

Voilà donc quelques couvertures que j'avais griffonnées pour mon roman Le bonheur n'a pas de rides qui avait pour titre de travail L'auberge de Monsieur Yvon. Bien sûr, ces couvertures n'avaient pas pour but d'être publiées. Mais elles expriment ce que j'avais envie de trouver dans ce roman : une couleur, un ton, une certaine empreinte. C'est comme des mémos adressés à moi-même pendant l'écriture.

 

Voilà mes conseils pour réaliser votre couverture. 

Une bonne couverture est avant tout

1. Identifiable à un genre en un coup d'oeil

2. Adaptée au support où elle sera vendue 

3. Propre et pro

Si vous n'êtes pas un as de photoshop, des graphistes spécialisés dans la création de couvertures de livres sauront vous aider. Renseignez-vous !

 

Vous pouvez aussi choisir la solution alternative qui consiste à esquisser un "brouillon" de couverture, en y incluant l'image que vous souhaitez, et confier les finitions à un graphiste. C'est ce que j'avais fait pour mon premier roman. 

 

En ce qui me concerne, j'adore le site fiverr.com qui regroupent plein de graphistes en freelance. Ils vous proposent un coup de main pour quelques euros. Il faut être attentif car il y a de tout, mais il y a aussi des gens très doués qui peuvent vous aider à améliorer votre idée de base.

En ce qui me concerne, j'ai au-dessus de mon bureau un grand tableau magnétique sur lequel je colle toutes sortes d'images pour m'inspirer. Ici une bicyclette fleurie, là la photo d'une grand-mère, un peu plus loin le menu de l'auberge de mon père. Ci-dessous un exemple des images qui m'ont accompagnées pendant l'écriture du Bonheur.

 

J'aime bien aussi dessiner des couvertures avant que le roman soit terminé pour les coller sur le tableau. On dit que visualiser le résultat final d'un travail aide à aller jusqu'au bout.

 

Des questions ? J'y réponds sur Facebook et Instagram.

1. Le genre. Regardez les meilleures ventes de Kindle sur Amazon dans votre catégorie et votre genre. Un roman feel good par exemple n'a pas les mêmes codes qu'un thriller. Il est important de se les approprier, pour mieux les adapter à votre histoire, qui bien sûr est unique. 

 

2. Si vous auto-publiez, il y a peu de chances -  en tout cas au début :) - qu'il y ait un mur de couvertures à l'entrée de la FNAC pour attirer le lecteur. Plus probablement y aura-t-il une vignette de quelques centimètres dans un coin d'Amazon ! Il faut que ce petit carré attire l'oeil et soit lisible. Comprenez : une image pas trop complexe et un titre d'une taille suffisamment grande. 

 

3. Propre et pro : c'est la base. On oublie les couvertures réalisées sous Word ou dessinées par la cousine, sauf si votre cousine s'appelle Pénélope Bagieu. Utilisez les outils des pros pour signifier à votre lecteur que le contenu ne l'est pas moins (lire à ce sujet un prochain article "Comment s'assurer que mon manuscrit a tout d'un vrai".)

Pour les images, jetez un oeil aux banques type www.shutterstock.com/fr/ qui proposent des fichiers qui pourront être utilisées pour votre couverture. Certains sites proposent des images libres de droit i.e. gratuites, mais en général il vous faudra dépenser quelques euros. Le seul problème des banques image est que de plus en plus d'auteurs se retrouvent avec les mêmes couvertures ! A vous d'être créatif autant que vous le pouvez...

 

Il n'y a bien sûr pas de recette miracle pour une bonne couverture. Ca reste un exercice difficile et très subjectif ! En ce qui me concerne je déteste la police Comic Sans MS. Je pense qu'elle devrait être interdite par la loi. Un peu comme les collants couleur chair et les ongles de pied mal entretenus.

Sur ce, à vos plumes ! 

Vous aimerez aussi...

Un manuscrit pro !

"La forme compte autant que le fond !"

Ecrire, ça s'apprend !

"Il n'y a rien de plus dangereux que de compter sur l'inspiration pour écrire un roman"

Secret d'auteur

"Mon dernier roman a pour décor l'auberge de mon père !"

billets d'humeur