Les espadrilles, objet de mode et d'histoire

Sa semelle en corde est synonyme de vacances et de légèreté. Mais avant d’être le soulier privilégié des stations balnéaires, l’espadrille a connu une longue épopée. 

 

C’est au Pays basque qu’elle est produite en masse à la fin du 19e siècle pour chausser les ouvriers de la France entière, des mineurs du nord en passant par les bergers d'Amérique. Pour pallier la main d’œuvre insuffisante, les usines de Mauléon font appel à des petites mains espagnoles et clandestines. 

Adolescentes pour la plupart, ces jeunes filles traversent à pied les Pyrénées pour financer leur trousseau. Un voyage long et épuisant qui dure plusieurs jours, parfois au péril de leur vie.

"Ces ouvrières qui arrivaient à l’automne et repartaient au printemps étaient surnommées « Les Hirondelles »"

L’espadrille leur doit beaucoup. Pourtant, peu se souviennent de celles que nombre de Basques comptent aujourd’hui parmi leurs aïeules. Des femmes de l’ombre qui ont marqué l’Histoire d’une région mais aussi d’une chaussure devenue aujourd’hui iconique.

Espadrilles
Les hirondelles Mauléon Les Demoiselles
86.png
IMG_5314 2.jpg

Le mot de l'auteure

Découvrez les coulisses de l'écriture du roman...